:: Dans l'intimité du hall d'entrée :: Entrée en scène :: Fiches de présentation :: Fiches validées

Kraa - Le renard à neuf queues [Terminé]

avatar
Messages : 7
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Kraa - Le renard à neuf queues [Terminé]   Mar 20 Juin - 12:59


Fiche de Kraa, Le renard à neuf queues


Vous êtes arrivé à l’agence : Voyage Intercorp’s, la plus grosse agence de voyage intergalactique. Il paraîtrait que Merwyn Corp possède des parts de cette agence. Mais bon, est-ce vraiment étonnant ? Vous vous dirigez, les yeux pleins d’étoiles, ou d’inquiétude, vers un bureau où se trouve une employée. On vous a parlé  d’Ohia et vous avez envie de vous lancer. Une clone, du moins vous en avez l’impression, vous réceptionne avec un sourire colgate et commence à vous poser des questions. Elle vous prévient : Ohia est remplie de dangers, divers et variés. Il faut être un minimum rodé (ou fou) pour vouloir y aller en guise de vacances.

Nom : /
Prénom : Kraa
Âge : Environ 300y
Date de naissance : Inconnue
Sexe : Hermaphrodite à tendance masculine
Espèce : Renard à neuf queues
Planète : Ohia
Métier : Espion, Enseignant espion, un des chefs de fil de la lutte contre les colons.
DescriptionKraa ressemble à un renard à la fourrure blanche mais possède neuf queues. Il est extrêmement musclé et a souvent un air féroce. De taille, il est plutôt grand. Environ 1m55 au garot, soit la taille d'un petit cheval. On préfère souvent éviter de s'arrêter pour discuter.

Questions complémentaires

Pourquoi venir sur Ohia ? Ohia est ma terre, mon monde. Je la protègerai des indigènes jusqu'à ma mort. Je rentre donc simplement à la maison.

Avez-vous subi un quelconque entraînement physique avant de venir ici ? : Je suis né pour combattre, clone.

Avez-vous déjà vécu une situation hautement périlleuse ? Vivre à Ohia est en soi une situation hautement périlleuse.
 
Comment aimeriez-vous mourir ? Pour ma patrie.

Un de vos amis se trouve de l’autre côté d’un éboulis. Que faites-vous ? Je creuse si je peux le sauver. Sinon je l'achève. C'est toujours mieux que de mourir de faim et de désespoir.

Consultez-vous régulièrement les informations ? Leur accordez-vous du crédit ? C'est mon devoir de toujours me renseigner. Je consulte les informations tous les jours, trie celles qui m'intéressent. Quand c'est le cas je me déplace par moi-même pour vérifier leur véracité.

“ Avant de terminer, la jeune femme vous sourit, d’un air séducteur et rajoute: “Mais dites moi, d’où venez-vous ? Quelle histoire intéressante cache un futur aventurier tel que vous ? ”

Biographie


Tu la méprises, cette femme. Au fond, ce n'en est même pas une. C'est un objet. Elle ne sent pas la viande, elle sent la rouille. Elle sent la technologie. Cette technologie que tu hais, que tu exècres. Tu te sens faible face à elle parce que tu ne la comprends pas. Alors tu te contentes de lancer un regard dédaigneux à cette chose et de rentrer chez toi, sans un mot de plus. Sur le trajet, tu repenses à ta vie. Ca ne fait pas moins de 300 années que tu parcours ce monde, engoncé dans ta solitude. Pour tout autre que toi, c'est une vie bien triste que celle que tu mènes.

Tu es né un jour de pluie, et tu étais seul. Tu étais seul, mais sans l'être vraiment. C'était étrange comme sensation. Tu étais là, reposant à même le sol, le poil déjà mouillé par l'averse, tentant tant bien que mal de sortir le reste de ton corps de ton oeuf. D'un oeuf. Etrange. Un renard dans un oeuf. Ton esprit millénaire constatait de lui-même l'incongruité de la situation. Et puis tu n'avais pas de "mère". Cela aussi, c'était étrange et tu en prenais conscience, sans réellement comprendre de quoi il s'agissait. Mais tu savais. Ton esprit savait. Ta conscience savait. Ce n'est pas que ta "mère" n'était pas là, c'est quelle n'existait pas. Tout comme le "père". Tu t'étais toi-même engendré, comme un phoenix l'aurait fait. Ton ancien toi, trop vieux, avait choisi de mourir, et avait mis fin à sa vie. Tu étais le 11e dans ton propre corps. Ils s'appelaient "Aru", "Brys", "Cross", "Drum", "Eren", "Framys", "Gladys", "Hro", "Irlo", "Jrafar" et toi, tu t'appelles Kraa. Tu le sais. Tu le sens. Tu te souviens de toutes leurs vies, de toutes leurs morts, de toutes leurs souffrances. Tu te souviens de toutes les connaissances qu'ils se sont appropriées durant leurs propres vies. Tu es toi, mais tu es eux. Tu viens de naître, mais tu es âgé de plusieurs millénaires. Tu t'appelles Kraa, mais tu es aussi les 10 autres, et, les premiers mois de ta vie, tu les passeras à dissocier ces 11 existences. Tout se mélange dans ta tête, tout se confond. C'est si dur que tu bascules dans la folie. Tu ne parviens pas à assumer les actes des autres. Parce que ce ne sont pas ceux des autres, ce sont les tiens. Puisque tu es toi, tu es eux, n'est-ce pas ? Etait-ce ta conscience ? Ou avaient-ils la leur ? Etes-vous différent tout en étant un ? Tout se mélange, et toi tu prends conscience que l'épreuve la plus dure dans ta vie de renard sera de ne pas devenir fou. Le plus grand danger que tu affronteras, c'est toi. Et ça, tu ne le supportes pas. Tu grandis seul, dans la zone de Kar'Kata. Les premières décennies de ta vie sont chaotiques. Tu as peur de toi-même, refoules tes connaissances, tes vies passées et vis  engoncé dans ton instinct animal. Il est comme une armure, une protection. Si tu es un monstre, si tu n'as pas de conscience, alors tu n'es pas 11 personnes, tu n'es pas toi et 10 ancêtres, tu es juste toi. Alors tu chasses pour manger, tu parcours ton territoire pour en chasser les rares intrus, tu joues dans la zone des geysers, t'y blesses souvent, puis de moins au moins. Tu tues, aussi. Pas que pour la chasse mais pour le plaisir de voir la lumière s'éteindre dans les yeux de ta proie. Au début, simplement des être dépourvus de conscience, puis les quelques êtres humanoïdes que tu croises. Tu contribues à faire flamboyer les rumeurs qui courent sur Kar'Kata. Si personne n'en revient, c'est aussi à cause de toi.

Tu as déjà 98 ans quand tu te réveilles à ta race. Tu vis seul depuis trop longtemps. Tu vis depuis trop longtemps. Ta part animale le sait, alors ta conscience s'éveille. Tu n'es plus qu'un simple animal, tu es Kraa.

Cette prise de conscience opérée, tu pars à la recherche de certains de tes congénères, ou tout du moins de quelqu'un qui saurait qui tu es, puisque tu te refuses toujours à entendre les voix du passé. Tu n'en rencontreras jamais aucun.

Tu découvres d'abord la Mer Ocre, puis Amazonie XV. Mais rien. Tu réfrènes tes ardentes envies de meurtre la plupart du temps, et te découvres l'usage de la parole. Un étrange usage de la parole. Tu parles par la pensée. Ta voix s'inscrit dans le cerveau des gens, et eux te répondent à haute voix. Mais personne ne sait qui tu es. Certains prennent peur, et s'enfuient. Ceux-là, souvent, tu les tues. Ton instinct exige que tu les poursuives, il hurle à la chasse. Tandis que si ils ne bougent pas, tu peux te contenir. La plupart du temps. Et parfois c'est toi qui prend peur, et qui t'enfuies. C'est rare, mais ça arrive. Tu découvres qu'il y a plus fort que toi, et tu sens que c'est surtout parce que tu te refuses à entendre les voix du passé. Elles t'appellent, elles disent qu'elles feraient de toi quelqu'un de fort, et, si tu les crois, elles te font si peur que tu ne les écoutes pas.

Ta vie continue ainsi, et plusieurs fois tu manques de sombrer dans l'incohérence de ta haine, dans ton amoncèlement de souffrances. C'est seulement dans les Plaines Souffle, quatre ans plus tard, que tu apprendras qui tu es. Tu y rencontres une tribut de Yorkas, ils sont grands, réfléchis, sages. Tu les rencontres par hasard. En pleine partie de chasse, tu es cerné par plusieurs êtres humanoïdes, aux cornes effrayantes. Ils sont trop nombreux, tu es battu. Tu le sens avant même que le combat ne commence, et tu t'aplatis sur le sol en signe de reddition. Ils t'emmènent sous bonne garde à leur campement et te libèrent quelques jours plus tard, sûrs que tu ne recommenceras pas à pourchasser leurs bêtes. Sauf que tu ne pars pas. En quelques jours seulement, tu commences à apprécier cette espèce, si paisible, si sage, si juste. Alors tu restes. Tu les aides comme tu peux, chasses les intrus, surveilles les bêtes. Tu es Kraa le renard, mais tu es aussi Kraa le Yorkas adopté. Ils te traitent comme l'un des leurs et tu le leur rends bien, jouant avec leurs enfants, servant de cannes aux vieillards et travaillant avec les adultes. Tu passes plus de 150 ans avec eux sans jamais partir. Ils sont ton monde, t'apprennent à accepter qui tu es, te révèlent ce qu'ils savent sur ton espèce. L'un d'entre eux t'avait déjà rencontré lorsque tu étais Jrafar et avait beaucoup appris à ses côtés. Alors il t'apprend à son tour, comme un juste retour des choses. Les différentes planètes, les différentes races. Même si tu le sais déjà, ça t'aide à te forger ta propre existence. Il t'aide à t'accepter aussi. Alors tu t'ouvres à Aru, ta première vie. Etrangement, ce n'est pas si dur, et tu crois comprendre pourquoi. Aru était le premier, la première. Si bien qu'elle ne savait rien. Elle n'a vécu que cinquante petites années, laissant son instinct prendre possession de sa conscience, et elle mourut tuée par plus fort qu'elle. Le plus dur, après cette ouverture, ce fut de ne plus être Aru mais de rester Kraa. Tu n'es pas elle, tu es toi. Ca te prend quelques mois avant d'assimiler la différence, et tu attendras des décennies avant de t'ouvrir aux souvenirs de Brys. Aujourd'hui encore, tu n'en as pas fini avec sa vie.

Des décennies après ton arrivée chez les Yorkas, tout change. Tu apprends que ta planète est envahie. Des êtres différents, venus d'ailleurs, s'installent, viennent découvrir ta planète, piller ta planète. S'en est trop. A cette époque, tu quittes souvent les Yorkas, même si tu reviens toujours. Ils sont ta famille. Ta seule famille. Tu hais toutes les autres races, de cette haine dont tu ne comprends rien, si ce n'est l'origine. Elle est viscérale, et elle vient de tes autres toi. Souvent tu fais te ton mieux pour l'ignorer, mais parfois elle te dirige. Ces fois-là, de renard tu deviens monstre, et, lorsque tu te réveilles, il n'a rien que du sang et des morceaux de chair autour de toi. Tu possèdes tout de même une particularité étrange. Tu sais, sans savoir comment, si tu as la capacité de vaincre ton opposant. Si ce n'est pas le cas, tu fuis avant de combattre, comme lors de ta première rencontre avec les Yorkas. La peur est souvent là, en toi, indistincte, te réveillant la nuit, te murmurant des atrocités à chaque pas que tu fais. Pour garder ton calme, il n'y a qu'un moyen. Il faut qu'un Yorkas t'accompagne, de préférence un que tu connais bien. C'est souvent Ymira, une jeune Yorkas d'une trentaine d'année qui t'accompagne. Elle a soif d'aventure, et tu l'aimes comme une soeur. Elle te répète souvent que pour vaincre ta peur il faut que tu t'affrontes. Et pour t'affronter, il te reste 9 vies à découvrir. Tu t'y refuses toujours.

Quand tu découvres l'existence de Merwyn Corp et de Space noodles, tu n'as qu'un mot à l'esprit. "Envahisseurs". Tu luttes pour ne pas tout détruire, pour l'unique raison que tu n'es pas assez fort. C'est toi qui mourrait dans une lutte. Alors tu deviens espion. C'est facile pour toi. Tu fais peur, et, souvent, on te prend pour un monstre sans conscience. Tu vends les informations que tu découvres aux opposants à l'arrivée des colons, dont tu fais partie. Tu en es même un pion central, quoiqu'assez discret.  Tu parcours les planètes, à la recherche d'informations pour détruire Merwyn Corp. C'est ce que tu faisant avant de revenir en Ohia. Là tu rentres chez toi pour un bon moment, on te demande de former d'autres espions et de devenir un élément clef de la lutte contre les colons.

Vous IRL !

Votre pseudo Everjean
Âge ? 20y
Comment avez-vous trouvé le forum ?
Je viens de JM
Vos impressions J'avoue que je n'ai jamais été sur un forum aussi petit, donc j'ai hâte de découvrir les différences avec les "blockbuster"
Points de peur du personnage 4
Points de curiosité (de 1 à 5) 1
Force de combat (de 1 à 4) 4

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kraa - Le renard à neuf queues [Terminé]   Mar 20 Juin - 21:50

Bienvenue parmi nous! J'espère que tu t'amuseras sur un forum au format plus familiale :)
Super histoire, très intéressante, ton pj est validé! Voici ton image redimensionnée!




C'est également bon pour les points de Stats :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kraa - Le renard à neuf queues [Terminé]   Mer 21 Juin - 0:14

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fdd zoan mythologique : renard à neuf queues
» Lucy Rocks - Une nouvelle Chimère vient d'arriver ^^, un renard ( à 9 queues -hahaha-)
» Petite nouvelle du Renard
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Un Parti Politique Flambeau neuf!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Space Noodles :: Dans l'intimité du hall d'entrée :: Entrée en scène :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: